Le weartest de la Jordan Luka 1 2022

Le weartest de la Jordan Luka 1
Le weartest de la Jordan Luka 1

Voir débarquer un nouveau modèle signature est toujours un plaisir, puis une curiosité. Et si en plus cela concerne une jeune superstar, européenne de surcroit, on s’approche de l’extase. Luka Doncic est donc devenu un athlète Jordan Brand, et au vu de ses performances en playoffs, nous étions impatients de mettre les pieds dans cette déjà fameuse Luka 1.

Alors lorsque la marque au Jumpman nous a invité à la Hoops Factory en plein Quai 54 pour tester le modèle, nous n’avons pas hésité une seule seconde. Tenue du Quai enfilée, coaches en place pour aider à perfectionner notre stepback, game time !

Luka 1

 

On démarre comme toujours avec le sizing, et c’est sans surprise du « true to size ». La toebox est assez large ce qui permet de ne pas être serré même avec une paire de chaussettes assez épaisse. Le laçage est simple, pas de fioritures et de passants cachés. Facile à enfiler grâce à un petit heeltab, l’ensemble est très souple, que ce soit la languette asymétrique ou le col, ce qui permet de l’utiliser immédiatement sans le moindre tour de chauffe. Et quand on sait que le meneur des Mavs n’aime pas perdre de temps pour écrabouiller la concurrence, on comprend mieux. Niveau légèreté, rien à dire les matériaux choisis permettent de gratter le maximum de poids.

Quant à la tige basse, elle va régaler les meneurs percutants qui enragent de ne pouvoir mettre les pieds dans des Kobe devenues introuvables.

AMORTI

Toute la midsole est pourvue d’une nouvelle  mousse dénommée Formula 23 qui assure un amorti souple sur toute la midsole. Et c’est réellement une vraie bonne surprise. Pour vous donner un point de comparaison, on pense plus à une Jordan 29 ou une LeBron 16 low. On sent que Luka a besoin d’un appui fort et confortable pour caler son stepback meurtrier, et se reposer sur un fort point de pression. Donc si vous aimez les Kyrie ou Kobe avec plus de courtfeel, cela risque de vous contrarier un peu, mais c’est vite oublié

Luka 1

 

DURABILITE

Les matériaux sont classiques dans ce type de kicks en « entrée de gamme ». Mesh, Fuse, et des lignes sinusoïdales qui donnent une impression de tissage et permettent de gagner en robustesse notamment quand le pied se plie sur des changements rapides de direction. Des renforts latéraux et de l’extra Fuse sur l’avant du pied laissent penser qu’il va vraiment falloir y aller pour les abimer.

Comme il n’y a pas de air unit apparente ni de transparence potentiellement fragile, rien ne semble empêcher la Luka 1 d’aller sévir sur les playgrounds. Alors bien sur elle sera toujours plus performante en indoor, mais soyons honnêtes : pour 110 euros, on a moins de scrupule à l’user sur l’asphalte que pour une paire de Jordan 36 à 180 euros.

Luka 1

 

 

 

 

TRACTION

Là encore, c’est du tout bon. Si le parquet de la Hoops Factory n’est pas vraiment ce qu’on peut qualifier de sol glissant, il a permis à la Luka 1 de se révéler sous son meilleur jour : la traction est solide, très solide. La semelle est assez souple quand on appuie dessus, ce qui pourrait faire craindre un impact sur un gros caillou en extérieur, mais au bout d’une heure de séance assez intense, elle s’avère bien costaud.

La question qui peut donc se poser est la possibilité de l’exporter sur des playgrounds ou des sols moins cleans que ceux de la Hoops. La réponse, c’est le Quai 54 qui nous l’a donnée. L’immense majorité des joueurs de cette édition 2022 la portait, et quelque soit les gabarits, rien ne bougeait sur le parquet pourtant poussiéreux et bouillant. Le mot d’ordre est po-ly-va-lence !

Un nouveau système est proposé sur cette chaussure, dénommé Iso Plate, qui s’inscrit dans la lignée des innovations de Jordan Brand en matière de performance, comme les technologies Flight Plate et Eclipse Plate. Ca répond vite et bien, en donnant un sentiment de robustesse qui tord le cou à une rumeur selon laquelle un modèle à 110 euros serait forcément moins performant.

Luka 1

LOOK

Si la silhouette est clairement axée performance et pas vraiment taillée pour le lifestyle, son confort, sa ligne et les milliers de possibilités de coloris peuvent laisser penser qu’une petite fenêtre reste ouverte pour qu’elle gagne un peu de street cred. Le coloris Quai 54 que nous avons eu le plaisir de porter fait son petit effet. On a hâte de voir la suite.

8/10

 

VERDICT

La Luka 1 est définitivement LA belle surprise de l’année, pour nous elle est déjà bien au dessus de bon nombre de modèles signatures pourtant plus chers. Le reste des joueurs présents lors de cette session test était tout aussi conquis. Et puis le simple fait que Jordan Brand teste de nouvelles technologies sur la  première silhouette d’un joueur (aussi populaire soit il)en dit long sur les espoirs placés sur cette lignée.

Ne manquez surtout pas l’expérience Luka 1, parée au décollage pour le mois de septembre.

Laisser un commentaire

Votre adresse e-mail ne sera pas publiée.